La culture générale est votre bête noire en prépa HEC ? Vous préférez les sensations des sables mouvants à celles d’une dissertation ? Vous êtes fatigués de passer un temps interminable à relire un cours confus, digressif et incohérent ? Passez à la méthode des paragraphes ! 

50 paragraphes tout cuits

Commander

Ce manuel inédit vous propose ainsi 50 paragraphes parfaitement rédigés par des professeurs de classe préparatoire et prêts à l’emploi pour la dissertation. Ils traitent de 50 références essentielles, transversales, et pour certaines originales (romans, poèmes, films, tableaux) sur le thème  des prépas HEC de 2017, la parole. Afin de faciliter la mobilisation des paragraphes, chaque œuvre est rattachée à un aspect précis du thème général : par exemple, le Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes de Rousseau montre que la parole est le support de l’abstraction ; les Propos de littérature d’Alain mettent eux en évidence l’écart entre la parole et la vérité.

Le programme de ce manuel couvre tous les sous-thèmes imaginables : l’origine de la parole ; la nature de la parole ; la pensée et la parole ; la subjectivité et la parole ; la vérité et la parole ; la conviction ; l’éthique de la parole ; le pouvoir et la parole ; l’action et la parole ; la guerre et la parole. Plusieurs paragraphes sont disponibles pour chaque sous-thème, offrant ainsi à l’élève une grande variété de choix. Enfin, si jamais ces 50 paragraphes ne suffisent pas, la page « La parole Prépa HEC » du blog 1000 idées de culture générale propose régulièrement de nouveaux paragraphes supplémentaires inédits.

Soyez donc suprêmement pragmatiques : visez l’excellence en culture générale avec un investissement minimum ! En effet, tout le temps épargné pourra être consacré aux autres matières de prépa HEC, au premier rang desquelles les mathématiques, si valorisées aux concours.

Lire la préface de « 50 paragraphes tout cuits »

Exemples de paragraphes
L’efficacité de la flatterie (Le Corbeau et le Renard, La Fontaine)
La parole comme action (Quand dire c’est faire, John Austin)

OFFRE DE LANCEMENT : LES 100 PREMIERS ACHETEURS RECEVRONT GRATUITEMENT 2 DISSERTATIONS EXCLUSIVES ENTIÈREMENT RÉDIGÉES ET COMMENTÉES
–> Pour bénéficier de cette offre, transférez simplement l’e-mail de confirmation de commande envoyé par Amazon à l’adresse 1000ideesdeculturegenerale@gmail.com

Exemple de dissertation entièrement rédigée et commentée :
Le geste et la parole

Voici la procédure à suivre pour bénéficier de l’offre de lancement :
1. commander le livre à partir d’un lien du blog
2. ouvrir l’e-mail de confirmation de commande envoyé par Amazon de l’adresse : confirmation-commande@amazon.fr et ayant pour titre « Votre commande Amazon.fr de… »
3. transférer cet e-mail à 1000ideesdeculturegenerale@gmail.com

Commander

N’hésitez pas à faire part de cette offre autour de vous !

LISTE DES PARAGRAPHES
(des paragraphes supplémentaires sont disponibles sur le blog)

L’origine et la nature de la parole
La parole est d’origine naturelle (De la nature, Lucrèce)
Le processus d’acquisition de la parole (Le langage. Introduction à l’étude de la parole, Edward Sapir)
La naissance de la parole/langage dans l’enfance (Biffures, Michel Leiris)
La parole sépare l’homme de l’animal (Problèmes de linguistique générale, Emile Benveniste)
La parole dépendante d’un système (Cours de linguistique générale, Ferdinand de Saussure)
La parole expression d’une fonction universelle (Structures syntaxiques, Noam Chomsky)

La pensée et la parole
La non correspondance de la parole à la pensée (Le rire, Bergson)
La parole support de l’abstraction (Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes, Rousseau)
La parole support de l’abstraction (Encyclopédie des sciences philosophiques. Philosophie de l’esprit, Hegel)
Le lien intime qui unit la parole à la pensée (Le langage indirect et les voix du silence, Merleau-Ponty)
La parole comme expression du paradigme de la langue (Linguistique et anthropologie, Benjamin L. Whorf)
La parole qui trahit la pensée (Psychopathologie de la vie quotidienne, Sigmund Freud)

La subjectivité et la parole
La parole révélatrice de l’identité (Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau)
La parole bâtisseuse de l’identité individuelle (Le soi et l’identité narrative, Paul Ricoeur)
La parole qui transcende la subjectivité (Contre Sainte-Beuve, Marcel Proust)
La parole au secours de l’identité (Cinq leçons sur la psychanalyse, Freud)
La parole au secours de l’âme (Crime et Châtiment, Fiodor Dostoïevski)

La vérité et la parole
La parole claire (Discours de la méthode, Descartes)
L’écart entre la parole et la vérité (Propos de littérature, Alain)
La parole divine (Confessions, Saint-Augustin)
La parole aliénante (La tyrannie de la communication, Ignacio Ramonet)
La parole pour la parole (Les Grands Sophistes dans l’Athènes de Périclès, Jacqueline de Romilly)
L’au-delà de la parole (Romances sans paroles, Verlaine)

La conviction
La catalyse de l’éloquence (Discours du 2 septembre 1792, Danton)
Le pouvoir de l’éloquence (Un homme dans la foule, Elia Kazan)
L’éloquence expression de l’intelligence (De l’Orateur, Cicéron)
Le pouvoir de séduction de la parole (Les Fausses Confidences, Marivaux)
La parole juste (Jacques Pilhan, le sorcier de l’Elysée, François Bazin)
La parole narrative (Storytelling, Christian Salmon)

L’éthique de la parole
Le droit de mentir (Le droit de mentir, Benjamin Constant)
L’inopportunité de la parole (L’art de se taire, principalement en matière de religion, Abbé Dinouart)
La légitimité du mensonge (Confucius et la morale chinoise, Victor Cherbuliez)
La liberté de parole (De la liberté, John Stuart Mill)
La liberté de la contradiction (Traité sur la tolérance, Voltaire)
La vanité de la parole (Les essais, Montaigne)
La parole comme arme (Ridicule, Patrice Leconte)

Le pouvoir et la parole
La dimension politique de la parole (Les politiques, Aristote)
La parole comme vecteur de légitimité du pouvoir (La Société contre l’État, Pierre Clastres)
La parole comme instrument de pouvoir (Propagandes, Jacques Ellul)
La fonction de la parole des médias (La fabrication du consentement, Noam Chomsky)
La parole de l’autorité (Ce que parler veut dire, Pierre Bourdieu)
La parole totalitaire (LTI La langue du IIIe Reich, Victor Klemperer)

L’action et la parole
La parole comme action (Quand dire c’est faire, John Austin)
La parole comme action de communication (Essais de linguistique générale, Roman Jakobson)
La parole comme inaction (Le queuillisme, du nom du ministre Henri Queuille)
La parole comme engagement (Le Serment du Jeu de paume, Jacques-Louis David)
La parole démagogique (La République, Platon)
La parole divine comme création (La Genèse, La Bible)
La parole amoureuse (Fragments d’un discours amoureux, Roland Barthes)

La guerre et la parole
La parole reconnaissante (l’oraison funèbre de Périclès dans La guerre du Péloponnèse, Thucydide)
La parole guerrière (La vie de Caton le Censeur, Plutarque)
La parole vectrice d’espoir (L’Appel du 18 juin, De Gaulle)
La parole comme ciment politique (Discours du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, André Malraux)

Commander « 50 paragraphes tout cuits »